quarta-feira, agosto 22, 2007

SYNDROME DE VAMPIRE


Je m’amusait à me promener

dans les cimetières

à minuit.

Je m’habillait

de mon manteau noir

et avec mes grosses canines

je vampirait aux alentours

à séduire des jeunes filles

pendant mes courses noturnes.

Pour avoir une apparence normale

j’ai scié mes dents :

mais il me reste un énorme désir

par les beaux cols

et par le sang rouge

qui coule jusqu’à ma bouche

et qui apaise ma soif.


Postar um comentário